I
Nuit.
Du bruit.
Quelques vies.
Quelques ennuis.
Des verres remplis.
Puis vides, puis remplis.
Un fracas, du bruit, aussi.
Des voix qui se changent en cris.
Un crâne qui craque près d'un lit
Un homme, dans ses mains sa tête enfouie.
Il    regarde    une    dernière    fois    la    fille.
Cet homme court, et vous savez bien ce qu'il fuit.
Ne faites pas croire que vous n'avez pas compris.
Il ne faut surtout pas que vous ayez pitié de lui.
Il lève vers un ciel déjà trop clément des yeux tout gris.
Alors qu'autrefois ils étaient ténébreux comme la suie.
Ce  n'est  plus  que  de  la  cendre  balayée  par  la pluie.
Eparpillée au vent, que la neige dévoile et que le vent détruit.
Il court encore plein d'espoir et sans se douter que pour lui, c'est fini.
C'était un homme devenu porc de n'avoir vu en les femmes que des truies.
Nous  aurions,  avouons-le,  du plaisir  à  le  voir  livré  à  la  foule  en  furie.
Et  retentiraient  en  nous  des  cris  dictés  à  la  fois  par  la  justice  et  la  folie
Une  phrase  d'enfant  que  celle  qui  à  jamais  s'est  tue  aurait  dite  à  cet  homme-ci
Bien fait pour lui! Bien fait pour lui! Bien fait pour lui! Bien fait pour lui! Bien fait pour lui! Bien fait pour lui!
Aurions-nous  raison,  nous  qui  nageons  dans  la  colère,  le  coeur  transpercé  par  un  pic  de  douleur?